Print Mail Pdf
13
mai
2016

Visite à la communauté Il chicco

Arca - Communauté il Chicco

Aujourd’hui 13 mai à 17h, le Pape François a visité la communauté « Il Chicco » à Ciampino dans le cadre de l’initiative jubilaire des « Vendredis de la Miséricorde ». Il s’agit d’une association faisant partie de la grande famille de l’Arche fondée par Jean Vanier en 1964. Elle est présente dans plus de 30 pays sur les cinq continents et s’occupe avec l’association Foi et Lumière des personnes les plus vulnérables et les plus marginalisées de la société. La communauté « Il Chicco » est la première née en Italie, fondée en 1981 elle héberge aujourd’hui 18 personnes ayant une grave déficience intellectuelle. Une deuxième communauté se trouve à Bologne et une troisième devrait bientôt naître en Sardaigne. L’intuition qui est à la base de ces foyers est d’accueillir les personnes gravement handicapées pour leur permettre de se sentir accueillies et protagonistes de leur vie et de la vie de ceux qui s’occupent d’eux. L'idée principale de l’Arche est de faire « l'éloge de l'imperfection », c’est-à-dire de faire prendre conscience que personne ne peut être discriminé quel que soit son handicap. La fréquentation de ces foyers permet de découvrir que ces personnes possèdent une sensibilité qui leur est propre, faite d’affection profonde et de recherche d’amitié. Le pape François a voulu, par cette visite, donner un signe supplémentaire contre la culture du « déchet ». On ne peut pas être privé d’amour, de joie et de dignité seulement parce que l’on est atteint d'un handicap mental. Personne ne peut se permettre de discriminer sur la base de préjugés qui marginalisent et emprisonnent dans la solitude les familles et les associations. Dans la structure de Ciampino, il y a deux foyers la « Vigne » et l’« Olivier ». Le Pape s’est assis à table pour prendre le goûter avec les handicapés et les bénévoles, il a écouté les mots simples de Nadia, Salvatore, Vittorio, Paolo, Maria Grazia, Danilo ... partageant avec joie et simplicité ce moment familial. Il a également pu rendre visite aux personnes plus gravement handicapées en donnant des signes d'affection profonde et de tendresse, en particulier envers Armando et Fabio qui furent les premiers à être accueillis. Selon l'intuition du fondateur de l'Arche, les personnes handicapées doivent vivre une vie faite aussi d’occupations manuelles, selon leur capacité. C’est pour cela que le pape François s’est rendu dans l'atelier où chaque jour sont réalisés de petits objets artisanaux qui expriment la créativité et l'imagination des membres de la communauté « Il Chicco ». Enfin tous ont prié, main dans la main, avec le Pape, dans la petite chapelle. Le pape est parti vers 18h30 après avoir embrassé et salué tout le monde. La Communauté « Il Chicco » vit grâce à quelques subventions régionales et fait confiance à la Providence pour la majeure partie des besoins nécessaires pour aider ses hôtes. Le Pape, outre une contribution personnelle a apporté des petits gâteaux, des fruits de saison, cerises et pêches, qui ont été accueillis avec beaucoup d'applaudissements et de joie.

Le Pape François a exprimé à travers cette visite l'un des traits les plus saillants son pontificat : l'attention envers les plus pauvres et les plus faibles. En leur apportant sa tendresse et son affection il a voulu donner un signe concret de la façon dont nous pouvons vivre l'année de la miséricorde.

Au 13 mai, les chiffres officiels de l'Année Sainte parlent de plus de sept millions (7.133.256) de participants aux événements jubilaires à Rome.

Celui d’aujourd'hui est le cinquième geste de miséricorde accompli par le Pape François pendant le jubilé : en janvier, il a visité une maison de soins pour les personnes âgées et les patients en état végétatif, en février, un communauté thérapeutique à Castel Gandolfo, en mars, le centre d'accueil pour les réfugiés de Castelnuovo di Porto, en avril, il a visité l'île de Lesbos.

Arca - Communauté il Chicco

Via Ancona 1, Ciampino (Roma), Italie