Print Mail Pdf
14
oct.
2016

Visite au village SOS enfants

14 octobre 2016 (Termin in Kalender eintragen)

Ce mois-ci encore le Saint-Père a maintenu l’engagement jubilaire des « vendredis de la Miséricorde ». Cet après-midi le pape François s’est rendu dans le quartier « Boccea », au « village SOS » de Rome, un foyer qui accueille des enfants souffrant de problèmes personnels, familiaux et sociaux, qui lui sont confiées par les services sociaux et par la justice. Le foyer s’efforce de recréer un environnement permettant de garantir aux enfants une croissance sereine que leurs familles d’origine ne peuvent pas leur offrir. Le pape est arrivé en début d’après-midi, de façon inattendue, comme à son habitude, portant, outre la belle surprise de sa venue, des gâteaux et des cadeaux pour tous les enfants.

 

Le Village est composé de cinq maisons. Dans chacune d’entre elles vivent un maximum de six enfants, garçons et filles dont l’âge ne dépasse pas douze ans, avec une responsable, une « maman SOS ». Le Village est organisé de manière à permettre le suivi et le soutien des enfants pendant leur croissance, en les accompagnant comme une véritable famille dans les différentes étapes de leur croissance et de leur intégration dans la société. En effet, les enfants sont accompagnés à l’école, fréquentent la paroisse et font du sport. Les professionnels, résidents, non-résidents ou volontaires qui œuvrent dans le centre suivent les enfants pendant plusieurs années, contribuant ainsi à créer des rapports humains stables qui les aident à atteindre une autonomie adéquate. Dans le Village sont également présents des adolescents qui ont choisi de rester proche du centre pour continuer d’avoir un soutien et un point de référence, ainsi que pour donner un coup de main dans les activités quotidiennes. Le village SOS suit le modèle pédagogique du premier village SOS, fondé en Autriche en 1949. Paolo et Maria, qui dirigent le village de Rome, ont pu raconter au pape François l’histoire du fondateur Hermann Gmeiner, un jeune étudiant en médecine autrichien qui, profondément touché par les souffrances des centaines d’enfants devenus orphelins à cause des dévastations de la guerre, ouvrit en Autriche le premier Village SOS, développant un modèle éducatif proche humainement de la chaleur d’une vraie famille, en forte opposition au modèle de l’orphelinat, fréquent à cette époque.

Tous les enfants, accompagnés par le personnel du centre, ont montré au Pape la belle zone verte à disposition du village, qui comprend un terrain de football et un petit parc de jeux où les enfants ont la possibilité de se rencontrer et de jouer. Les enfants ont ensuite montré leurs chambres et leurs jouets au Saint-Père, qui a écouté, amusé, leurs histoires. Après un petit goûter avec eux, le pape François a salué les habitants du village et est rentré à la Maison Sainte Marthe vers 17 heures 30.

Avec ce geste le Pape a voulu symboliquement apporter un peu de tendresse aux enfants qui se trouvent dans des conditions difficiles, maltraités ou victimes de violence dans le monde entier, dont le nombre est encore dramatiquement élevé et rappeler aux adultes que protéger les enfants, en leur permettant d’avoir une enfance pleine d’amour est un geste qui doit être obligatoire pour tous.

 

Via Michelangelo di Pierri 34, Roma, Italie